Pour rejoindre l'alpage de la Combe du Charbon en passant par le col de Bornette, le sentier passe "Sous la roche " et arrive au pied de la falaise; un sentier taillé dans la falaise par la main de l'homme à la fin du XIX ème siècle permet d'accéder aux alpages et au chalet de la combe

Information sur l'aménagement de la piste pastorale menant à l'alpage de la Combe du Charbon,cliquez  ici

P1210012 

P1210009

 

P1210010

P1210005

Le sentier taillé dans la falaise

P1200999

P1200998

P1200995

Panorama sur le lac d'Annecy

P1200988

 

P1200941

P1200980

P1200950

P1200953

Chalet de la Combe

P1200947

P1200970

Article du Dauphiné  23 avril 2008

Le chalet de la Combe

"Au début du siècle dernier, les vignobles recouvrant encore les coteaux sont détruits par le phylloxéra. La production laitière était la principale source de revenu. Regroupés en coopérative, les agriculteurs revendaient le lait aux fruitières. En période estivale, ils montaient leurs bêtes à l’alpage de la Combe. L’écurie a été construite en 1867, vraisemblablement sur l’ancien chalet. C’est en 1893 qu’un sentier muletier est tracé sur le flanc nord de la montagne du Charbon, partant du village de Montgelaz jusqu’au chalet de la Combe. La commune finance ce projet, puis une aide du Club alpin d’Annecy, sous la présidence de Camille Dunand, offre à la commune une subvention. En 1889, une prise d’eau est effectuée, suivie de plusieurs autres et ce jusqu’en 2001. En 1952, l’alpage est loué par bail. Pour la réfection du toit de l’écurie, le premier héliportage de tôles est effectué en 1968. En 1970, dernière estive pour des vaches laitières appartenant à Marc Pernet. Faute de bêtes, l’alpage est abandonné en 1971. En 1972 et jusqu’en 1979, des moutons y pâturent. Après restauration complète, le chalet reprend vie et depuis la saison estivale 2005, de nouveaux gérants ont en charge des chèvres laitières et des génisses. Ils proposent gîte et couvert aux randonneurs de passages. "